BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger, Bulliard 95, CH-1792 Cordast, Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags), Fax +41 (0)26 684 36 45, www.buero-dlb.ch

BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger
Bulliard 95
CH-1792 Cordast
Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags)
Fax +41 (0)26 684 36 45
E-Mail
www.buero-dlb.ch

PRINTEMPS DE LA POÉSIE EN SUISSE - 2

PRINTEMPS DE LA POÉSIE EN SUISSE - 2

06.03.2017 Du 13 au 25 mars 2017 - c'est partout et c'est pour tous


Après le succès de la première édition, le Printemps de la poésie s'éveille pour la deuxième fois en Suisse, dans tous les cantons francophones et même outre-Sarine (Zurich, Berne). Pendant une quinzaine de jours, dont le centre est le 21 mars, journée mondiale de la poésie (UNESCO), de nombreux événements (soirées, rencontres, débats, ateliers) vont permettre la redécouverte de cet art et de cette pratique qui ont lieu au quotidien, et dont nous n'avons pas forcément conscience. Pour la deuxième édition, ce festival prend de l'ampleur: le double d'événements, des soirées de qualité, des partenaires prestigieux ainsi que des lieux alternatifs. Il y en aura ainsi pour tous les goûts, avec de nombreuses découvertes possibles.

Et si on franchissait les frontières?

Les trois thèmes du Printemps 2017

La poésie et le cinéma

Cette année, le Printemps met l'accent sur la poésie au cinéma, par-delà la lecture des textes. Existe-t-il des films poétiques ou lyriques (T. Malick)? Que font les poètes lorsqu'ils sont scénaristes (J. Prévert)? Quelle est la figure du poète aujourd'hui (J. Jarmusch)?

La poésie et le «monde musulman»

Par-delà les clichés et les peurs qui parcourent l'Europe, que nous disent les poètes syriens? Comment unir les langues, comme l'arabe et le français? Comment comprendre les poésies en turc, perse ou urdu, qui ne sont pas en arabe?

Par-delà les murs et les langues

Tous les espaces peuvent être investis par la poésie. Les surprises du festival viennent souvent des lieux; comme un récital dans une maison de la littérature (MRL) ou de la poésie à l'EPFL chez un romancier SF (A. Damasio), Simon Armitage, grand poète anglais, et Alain Badiou au Théâtre de Vidy.

Quatre points forts du programme:

1) La poésie et le cinéma


Cinémathèque suisse, Fondation Jan Michalski, City-Club de Pully

Cette année, le Printemps met l'accent sur la poésie au cinéma, par-delà la seule lecture des textes. Existe-t-il des films poétiques ou lyriques (T. Malick)? Que font les poètes lorsqu'ils sont scénaristes (J. Prévert)? Quelle est la figure du poète aujourd'hui (J. Jarmusch)?

La Cinémathèque suisse consacre une journée à la poésie au cinéma avec la projection de deux films de Terrence Malick: The New World (16h00), présenté par le professeur Alain Boillat, et The Tree of Life (20h30). Entre les deux séances, une table ronde aura lieu (avec Alain Boillat, Nadejda Magnenat, Antonio Rodriguez, Martin Rue ), suivie d'un apéritif.

Le film Les Amants de Vérone, réalisé par André Cayatte d'après un scénario de Jacques Prévert, sorti en 1949, retrace un tournage à Venise d'une adaptation de Roméo et Juliette. Après la projection, Laurent Le Forestier, professeur en cinéma (UNIL), donnera une lecture critique du film. En quoi ce film reflète l'activité de Prévert en tant que scénariste? Peut-on l'associer à son activité poétique?

Récemment sorti, le film Paterson de Jim Jarmusch interroge ce que peut être la double vie d'un poète aujourd'hui. Pris dans la routine d'une vie répétitive par son métier de chauffeur de bus, le personnage a le même nom que sa ville du New Jersey, qui est minée par la désindustrialisation. Jarmusch transforme le quotidien en une leçon poétique, non sans faire l'éloge de William Carlos Williams.

2) La poésie et l'étonnante pluralité des mondes musulmans

Soirée de l'équinoxe, Bibliomedia, Centre culturel ABC

Par-delà les clichés et les peurs qui parcourent l'Europe, que nous disent les poètes syriens? Comment unir les langues, comme l'arabe et le français? Comment comprendre les poésies en turc, perse ou urdu, qui ne sont pas en arabe?

21 mars: Avec la journée mondiale de la poésie (UNESCO), le premier jour du printemps, toutes les conjonctions poétiques se rassemblent pour la Soirée de l'équinoxe. Cette année, le spectacle emportera le public des terres romandes, qui se révèlent arides et sauvages parfois, aux plaines syriennes qui ont dû souvent bâtir une poésie végétale pour surmonter la sécheresse des hommes et de leurs débris. Hommage à Anne Perrier, avec des lectures d'Yvette Théraulaz, entourée par cinq poètes romands (Laurent Cennamo, Pierre Chappuis, Julie Delaloye, Sylviane Dupuis, José-Flore Tappy). Neuf comédiens et musiciens donneront le spectacle La Terre déployée (Poésie en arrosoir) sur la poésie, qui sera repris à La Chaux-de-Fonds (Centre culturel ABC du 22 au 25 mars).

Bibliomedia vernira une expositon le 16 mars sur la poésie arabe en lien avec les éditions Le Port a jauni.
 Le 23 mars à La Grange, Blain Auer et Melina Marchetti montreront les nuances des traditions en turc, urdu ou perse; des traditions en langues non arabes inuencées par l'islam, le romantisme français ou encore les poèmes en hindi.

3) Le marché romand de la poésie


Dimanche 19 mars de 11h00 à 17h00 (après le brunch avec Alain Badiou)

Avec douze maisons d'éditions accompagnées de leurs auteurs. Seront aussi présents Isabelle Falconnier, Denise Mützenberg, Claudine Gaëtzi, Jean Richard, Isaac Pante, Florence Trocmé, Pierre Le Pillouër, Fiami, OU.P.s, Ma- thieu Depeursinge et Claire Masson.

Et si, au lieu d'aller au Salon de l'auto, on allait au Marché de la poésie? Dans les magnifiques locaux de Bibliomedia se tiendra un salon des éditeurs romands de poésie, avec leurs dernières nouveautés et de nombreux poètes présents. Deux tables rondes vont permettre de débattre de la transition de la poésie du papier au numérique, avec des acteurs importants des milieux suisses et français (notamment les fondateurs et animateurs des sites Poezibao et Sitaudis).

Afinn d'accueillir les enfants (petits ou grands), divers ateliers sont mis en place; tout comme un coin lecture. L'endroit idéal pour passer un dimanche de découverte en famille.

4) Passer les murs et les frontières

Tous les espaces peuvent être investis par la poésie. Les surprises du festival viennent souvent des lieux; comme un récital dans une maison de la littérature (MRL) ou de la poésie à l'EPFL chez un romancier de SF (A. Damasio).

Après le Brexit, rien de mieux que de partager une masterclass et une soirée avec un grand poète anglais, Simon Armitage (Théâtre de Vidy-Lausanne, le mardi 14 mars). Artiste aux multiples facettes, ce poète est également dramaturge, romancier, et professeur de poésie à l'Université d'Oxford. Détenteur de nombreux prix, il possède un style réaliste qui allie sérieux et humour, sur un ton parfois sombre.

Mais il sera aussi possible de partir dans les frontières de la science fiction avec Alain Damasio qui interviendra au Rolex Center de l'EPFL (mercredi 15 mars); car la poésie est peut-être un moyen de nous sauver du «transhumanisme» qui se déploie depuis la Sillicon Valley.
 Enfin, comment ne pas finir en musique avec Carine Séhaye et la harpiste Julia Sallaberry (MRL Genève, le 22 mars), qui livreront un récital des poèmes mis en musique par Satie, Poulenc ou Fauré? Un moyen de redécouvrir Ronsard, Eluard et Verlaine autrement.

cp

Contact:

www.printempspoesie.ch

Zurück zur Übersicht