BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger, Bulliard 95, CH-1792 Cordast, Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags), Fax +41 (0)26 684 36 45, www.buero-dlb.ch

BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger
Bulliard 95
CH-1792 Cordast
Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags)
Fax +41 (0)26 684 36 45
E-Mail
www.buero-dlb.ch

"FRIENDS, ETC. - LA COLLECTION PIERRE KELLER"

"FRIENDS, ETC. - LA COLLECTION PIERRE KELLER"

21.04.2019 Exposition Musée Jenisch Vevey, jusqu'au 11 août 2019


Image: Marina Apollonio (*1940)
, Dinamica Circolare, 1969, 
Sérigraphie sur papier Sihl Superbus
 (éd. Pierre Keller, impr. Uldry, Berne), 59,7 x 59,7 cm, Collection Pierre Keller
 - Photo Julien Gremaud

Si nombreux sont ceux à connaître le personnage public - l'artiste, l'ancien directeur de l'ECAL, le récent président de l'Office des Vins vaudois -, peu savent le passé d'enseignant de Pierre Keller - au Collège d'Aigle, puis au Gymnase du Bugnon à Lausanne -, d'éditeur et surtout de collectionneur. Cette facette, plus confidentielle, est dévoilée pour la première fois au Musée Jenisch Vevey, avec la présentation d'œuvres réunies au cours de ces cinquante dernières années.

À la fois liée au territoire - quelque part entre Lausanne, Renens, Grandvaux, St-Saphorin et Vevey -, et très internationale - grand voyageur, Pierre Keller a adopté très jeune un mode de vie toujours en mouvement -, cette collection riche de plus de 500 pièces a été constituée au gré de ses rencontres. Elle retrace un parcours exceptionnel où il est question, dès le début des années 1970, de transmission - par son rôle de professeur et de passeur -, de production et de diffusion d'œuvres et, bien entendu, de partage 
et d'amitiés fidèles, de Jean Tinguely à Keith Haring, en passant par John M Armleder.

L'exposition met en lumière une constellation d'intérêts. La musique, avec le Montreux Jazz Festival. L'architecture, avec Marcello Morandini, Mario Botta, Alberto Sartoris, Bernard Tschumi. Le design, avec les frères Campana et Bouroullec ou Pierre Charpin. Enfin, le vin et la vigne. L'accrochage propose un parcours débutant au milieu des années 1960, avec une première pièce achetée alors que Pierre Keller travaillait pour la Galleria del Deposito à Gênes: une estampe de Lucio Fontana éditée par la galerie. Elle relate l'intérêt de Pierre Keller pour l'image tout juste réalisée, offerte ou achetée à la sortie d'une visite d'atelier. Celui-ci recherchera constamment ce moment du "faire", de la production de l'œuvre, intérêt qu'il transmettra à ses élèves dès les années 1970, invitant Christo, Keith Haring ou David Bowie, lors d'ateliers restés célèbres.

Cette exposition offre également l'occasion de présenter une sélection de la double donation de Pierre Keller à la Collection de l'État de Vaud (plus de 100 pièces entre 2012 et 2015), mettant ainsi en perspective les questionnements initiés en 2015 avec l'exposition Printmaking by ECAL, qui présentait alors le corpus édité par l'école dès 1995, initié par Pierre Keller et Lionel Bovier.

L'Italie, les Etats-Unis, la Suisse

Pierre Keller s'intéresse très tôt au travail des concrets zurichois - dont Max Bill qu'il exposera à Lutry -, ce qui nourrira d'abord son travail de graphiste, puis d'artiste. Au milieu des années 1960, il part pour Gènes où il travaille durant deux années (1965-1966) dans l'espace ouvert par le Gruppo Cooperativo di Boccadasse. Ce collectif d'artistes réunit Max Bill, Germano Celent, Lucio Fontana, Richard Paul Lohse, Arnoldo Pomodoro, Soto et Victor Vasarely, entre autres. Ils ont alors des préoccupations liées à la fois à l'Art Concret, Cinétique et Optique. Il y rencontre aussi l'architecte et sculpteur Marcello Morandini. Pierre Keller séjournera ensuite dès les années 1970 aux États-Unis. Il y rencontrera certains artistes majeurs comme Christo et Jean Tinguely, et quelques années plus tard, Ben (Vautier), à Varsovie. De ces amitiés naîtront des invitations à donner des workshops à ses gymnasiens, mais aussi des achats d'œuvres constituant le début d'une formidable collection pour le Gymnase du Bugnon à Lausanne, et enfin, la création d'images par le biais des éditions du Gymnase, de Pierre Keller à Grandvaux, et de l'État de Vaud pour le 700e anniversaire de la Confédération où Pierre Keller est délégué du Conseil d'État vaudois, puis enfin de l'ECAL.

Les amitiés

Pierre Keller rencontre John M Armleder dans son espace genevois Ecart, et sera proche de la riche programmation au Centre d'Art Contemporain de Genève, imaginée par Adelina von Fürstenberg. Pierre Keller s'intéresse aussi beaucoup aux artistes de Suisse alémanique, comme Silvia Bächli, Martin Disler ou Bernhard Luginbühl. Avec ce dernier, comme avec Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle et Josef Felix Müller, il communique intensément de manière épistolaire.

Les œuvres sur papier:
 les multiples et l'activité d'éditeur

L'intérêt de Pierre Keller pour le papier est déjà présent au début des années 1960 lors de sa formation, puis par sa pratique artistique, toujours liée à l'image imprimée et multipliée (affiches, sérigraphies ou photographie), et à la possibilité de diffusion et de circulation. En 1966, Pierre Keller fait partie de l'exposition collective Graveurs vaudois contemporains au Cabinet des estampes de Genève. Pour son premier poste d'enseignant, en 1973, il sera "Maître de dessin". À chaque étape de son parcours, il collabore avec des artistes pour imprimer des images. Il en incite aussi certains à s'essayer à la sérigraphie, la lithographie ou l'impression sur bois, comme David Bowie, qui signera une image dans le portefeuille du Gymnase du Bugnon, ou Jean-Luc Manz, qui fera son premier tirage aux éditions Pierre Keller en 1988. De par ce lien étroit tissé avec les artistes, beaucoup d'estampes de la collection de Pierre Keller sont des "épreuves d'artistes" ou parfois même des bons à tirer, ce qui implique la présence de Pierre Keller lors du tirage.

La transmission

École novatrice dans son rôle d'éditrice artistique, l'ECAL introduit au sein de sa structure, dès l'arrivée de Pierre Keller à sa direction en 1995, et sous l'initiative de Lionel Bovier (alors enseignant et responsable du département Arts visuels), un projet mêlant étudiants et artistes (professeurs ou intervenants extérieurs) autour de la réalisation concrète d'une œuvre imprimée ou multipliée, pour être ensuite diffusée. À mille lieues des cours classiques de gravure, ce format collaboratif reprend certains des principes mis en place au Gymnase du Bugnon pour confronter les élèves, tant au régime particulier de l'œuvre multiple qu'à la réalité de la diffusion de ce type d'objets, engageant une réflexion pédagogique sur l'idée de production en série. Que signifie multiplier une image? Comment jouer de cette possibilité? Comment tirer profit des techniques d'impression et avec quel objectif?

Friends, etc.

Les images regroupées dans l'exposition reflètent les personnalités qui ont inspiré Pierre Keller. Celles, plus historiques et néanmoins très liées au territoire romand: de Balthus, qu'il a bien connu, en passant par Félix Vallotton, Louis Soutter ou encore Ferdinand Hodler. Celles propres à une histoire de l'Art Concret et de ses héritiers romands (et pour beaucoup professeurs à l'ECAL): John M Armleder, Jean-Luc Manz, Francis Baudevin et Olivier Mosset, notamment. Ceux, plus marqués par le Pop Art, comme Sylvie Fleury ou Keith Haring et certains, plus étonnants, comme Francesco Clemente ou Bernar Venet. Et enfin, les amis des débuts comme Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Cette collection témoigne des visites et venues d'artistes locaux et internationaux, et garde le souvenir de rapports d'estime et d'amitiés réciproques, qui rappellent que la région lémanique, grâce à ses artistes et à quelques personnalités fortes telles que Pierre Keller, est un haut lieu d'échanges et de production d'images.

Dessin érotique

Dans sa pratique artistique, Pierre Keller développe, dès 1975 et jusqu'aux années 1990, une iconographie de l'extase. Par ses polaroids, il cherche à détacher de la réalité le corps masculin sublimé, souvent pendant l'acte sexuel. Parmi les pièces érotiques de sa collection figurent notamment des dessins signés Silvia Bächli et Miriam Cahn.

mjv

Contact:

http://www.museejenisch.ch/

#PierreKeller #Friendsetc #MuséeJenischVevey #CHcultura @CHculturaCH ∆cultura cultura+

Zurück zur Übersicht