BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger, Bulliard 95, CH-1792 Cordast, Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags), Fax +41 (0)26 684 36 45, www.buero-dlb.ch

BÜRO DLB - IDEE-REALISATION-KOMMUNIKATION
Daniel Leutenegger
Bulliard 95
CH-1792 Cordast
Tel +41 (0)26 684 16 45 (nachmittags)
Fax +41 (0)26 684 36 45
E-Mail
www.buero-dlb.ch

"PATTERN, DECORATION & CRIME" / "MAI-THU PERRET" / "COLLECTION(S)"

"PATTERN, DECORATION & CRIME" / "MAI-THU PERRET" / "COLLECTION(S)"

14.10.2018 Expositions MAMCO (Musée d'art moderne et contemporain) Genève, jusqu'au 3 février 2019


Image: Mai-Thu Perret, Little Planetary Harmony, 2006, Aluminium, bois, plâtre, peinture latex, néon, acrylique sur bois, peintures à l'intérieur (acrylique sur bois), 356 x 643 x 365 cm
, Coll. Aargauer Kunsthaus, Aarau - Photo: Annik Wetter, MAMCO, Genève

CET AUTOMNE, LE MAMCO PRÉSENTE EN TROIS EXPOSITIONS UNE HISTOIRE DE LA MODERNITÉ ET DE SES REFOULÉS

"PATTERN, DECORATION & CRIME"

Cet automne, le MAMCO revient tout d'abord sur un mouvement artistique des années 1970-1980 intitulé «Pattern & Decoration», qui connut un succès international dans les années 1980, puis fit récession dans les décennies suivantes.

La plupart des artistes impliqué.e.s réagissent aux écoles abstraites qui prédominent depuis l'après-guerre et s'opposent notamment à l'art minimal et conceptuel. Mais, ces artistes critiquent également la domination masculine et occidentale qui traverse le modernisme en général. Le groupe réuni autour du «motif» et de la «décoration» (qui comprend un nombre équivalent de femmes et d'hommes), reconnecte avec des formes considérées comme mineures et revendique la notion de décoration comme le véritable refoulé de la modernité.

En faisant référence à l'ornementation utilisée pour des papiers-peints, des «quilts» ou des étoffes imprimées, en s'inspirant aussi bien de l'art décoratif islamique que des mosaïques byzantines et mexicaines, des broderies turques et de la gravure japonaise, des tapis indiens et des miniatures iraniennes, ces artistes ouvrent le champ de l'art de leur temps. En créant des œuvres à mi-chemin entre le tableau et l'objet des arts appliqués, ils/elles sont également à la croisée d'une contestation postmoderne des disciplines. Enfin, en revalorisant des pratiques artisanales dévaluées et en réclamant le droit de faire migrer ces techniques de la sphère domestique au domaine public de l'art, ils/elles partagent également plusieurs points communs avec le mouvement d'art féministe de la décennie 70.

Si ce mouvement artistique peut être qualifié de récessif, il semble néanmoins servir de socle à nombre de pratiques actuelles; c'est une dimension supplémentaire de cette enquête historique, au-delà de la réévaluation de «Pattern & Decoration», que d'offrir un terrain d'anamnèse pour le présent.

Artistes exposés:


Lynda Benglis, Cynthia Carlson, Jennifer Cecere, Marc Camille Chaimowicz, Brad Davis, Noël Dolla, Sam Gilliam, Tina Girouard, Simon Hantaï, Valerie Jaudon, Richard Kalina, Joyce Kozloff, Robert Kushner, Thomas Lanigan-Schmidt, Alvin D. Loving, Kim MacConnel, Rodney Ripps, Tony Robbin, Miriam Schapiro, Alan Shields, Ned Smyth, George Sugarman, Claude Viallat, Betty Woodman, George Woodman, Mario Yrisarry, Robert Zakanitch, Joe Zucker

"MAI-THU PERRET"

Le premier étage du musée est, quant à lui, dédié à une rétrospective de Mai-Thu Perret, artiste suisse d'origine franco- vietnamienne et vivant à Genève.

Alors que des institutions telles que le SFMOMA à San Francisco, la Renaissance Society de Chicago, la Chisenhale Gallery de Londres, mais également le Nasher Sculpture Center de Dallas, le Kunsthaus d'Araau, le Bonnefantenmuseum de Maastricht et la Haus Konstruktiv de Zurich, ont réalisé, ces dernières années, d'importantes expositions de Mai-Thu Perret, le MAMCO ne lui avait encore consacré qu'une modeste présentation, à l'occasion de sa nomination au Prix Manor Genève, en 2011.

Pourtant, l'artiste a su développer une pratique singulière, qui traverse les disciplines (de la sculpture au film, en passant par la céramique et la performance), multiplie les référents (des mouvements avantgardistes du XXe siècle aux philosophies orientales) et fusionne les méthodologies (faisant usage de ses études littéraires aussi bien que de ses expériences curatoriales).

A la fin des années 1990, elle élabore, sous le titre de The Crystal Frontier, la fiction d'une communauté de femmes portant le nom de New Ponderosa Year Zero et inspirée de Llano del Rio, un projet communautaire et socialiste des années 1910 dans le Désert de Mojave.

L'histoire de cette communauté fictive est aussi le premier protocole de travail de l'artiste pour la production d'objets. Formellement, les œuvres renvoient au constructivisme et au Bauhaus, des mouvements qui ont mis l'art au service de la construction d'une société nouvelle, ainsi qu'à des formes artisanales et décoratives souvent marginalisées par l'histoire de l'art.

«Je pense vraiment, déclare Mai-Thu Perret, que l'histoire de l'art occidental est dominée par les hommes et je m'intéresse aux histoires qui prennent en compte des figures ou réalités marginalisées/ oubliées. J'aime utiliser mon travail comme un espace spéculatif où je peux imaginer différentes histoires à venir ou qui restent à raconter.»

Ajoutant, année après année, de nouveaux corpus à son travail (mannequins, céramiques, textiles, sculptures en rotin, néons, etc.), comme autant de chapitres d'une fiction concrète, existentielle, Mai-Thu Perret fait bien plus que d'excaver des éléments du modernisme: elle les réinscrit dans notre présent, leur conférant le rôle d'embrayeurs narratifs à disposition des spectateurs.

"COLLECTION(S)"

Afin d'expliciter le contraste que les artistes de la manifestation «Pattern, Decoration & Crime» apportent au paysage artistique de leur époque, le troisième étage du MAMCO est réinstallé autour de ses collections. On y retrouve non seulement l'Appartement, qui joue ici le rôle d'une «period room» des années 1970, mais également des nouvelles salles consacrées à Dan Flavin et à l'art postminimal.

En outre, des artistes européens, parfois moins connus, associés aux mouvements dominants des années 1960-1970, à l'instar de Fabio Mauri, Gianni Piacentino ou Franz Erhard Walther, bénéficient également d'une présentation monographique.

cp

Contact:

https://www.mamco.ch/fr/1508/Mai-Thu-Perret

 

 

Zurück zur Übersicht